Vous êtes sur le site public du Cert-IST
IANA, ICANN, IETF, W3C, ...

Date :02 Décembre 2005

Publication: Article

Lors du Sommet Mondial sur la Société de l'Information (SMSI) à Tunis, un bras de fer a eu lieu entre les Etats-Unis et les autres pays (notamment européens) au sujet de la gouvernance d'Internet et de ses organismes clés.

Cet évènement nous amène à vous proposer un état des lieux des acteurs majeurs opérant pour le bon fonctionnement d'Internet.

Internet Corporation For Assigned Names and Numbers (ICANN) :

L'ICANN est une société américaine à but non lucratif, crée en 1998. Cette entité a pour but de gérer :

 1 - Les noms de domaines de l'Internet et la création de nouvelles extensions (".eu", ".info", …).

 La gestion des domaines est séparée en deux groupes :

Les "ccTLD" sont ensuite gérés par des organismes indépendants ("Registry") comme par exemple l'AFNIC en France. Ce dernier sous-traite à des "Registrars" l'attribution effective des noms de domaines du pays (http://www.afnic.fr/obtenir/prestataires/ ).

Les "Registrars", dans cette organisation, concernent des organismes habilités à enregistrer le dépôt des noms de domaine. En ce qui concerne les domaines de type "gTLD", l'habilitation pour les "Registrars" est décernée directement par l'ICANN (sans passer par les "Registries").


2 - L'attribution des adresses IP (et AS)

L'ICANN met à disposition ("libère") périodiquement des ensembles d'adresses IP afin de pallier les carences de cette ressource. Ces adresses sont ensuite réparties et gérées à travers le monde via des organismes régionaux, les "Regional Internet Registries" (RIR).

 Actuellement, il existe 5 RIR représentant chaque continent :

Ces organismes délèguent ensuite à leur tour les opérations d'affectation sur le terrain aux "Local Internet Registries" (LIR) qui sont généralement des fournisseurs d'accès ou des entreprises privées (http://www.ripe.net/membership/indices/FR.html pour la France).


3 - L'affection des ports réseaux standards

L'ICANN a pour but de maintenir la liste des services standards de l'Internet avec leur numéro de port réseau associé (ex : service HTTP – port 80).


4 - Les 13 serveurs racine ("root-servers") DNS

Le rôle des serveurs racines ("root servers") consiste à permettre de retrouver les adresses IP des serveurs de noms (DNS) gérant les domaines de premier niveau "TLD" (ex : domaine ".fr", ".com", …) demandés lors des requêtes DNS. Leurs adresses IP sont configurées "en dur" dans les logiciels DNS tels que ISC BIND, ...

Ce sont les serveurs de base de l'architecture DNS. Ces serveurs sont installés aux Etats-Unis, en Angleterre, en Hollande, en Suède et au Japon (http://www.root-servers.org/ ).


Remarques :


Internet SOCiety (ISOC) :

 
C'est une association internationale, basée à Genève et Washington, qui contrôle les deux principales instances de normalisation d'Internet :

  • IETF ("Internet Engineering Task Force")
    • C'est un ensemble d'experts, universitaires majoritairement américains et scandinaves qui définissent les normes (protocoles) liées aux communications sur Internet (IP, TCP, UDP, HTTP, FTP, LDAP, SMTP, …) au travers des fameuses RFC ("Request For Comments" - http://www.ietf.org/iesg/1rfc_index.txt).
  • IAB ("Internet Architecture Board")


World Wide Web Consortium (W3C) :

Le W3C est un consortium, installé au MIT à Boston, qui développe les technologies liées au web, dont le célèbre langage HTML (et ses variantes XHTML, XML, …) et le protocole correspondant HTTP (http://www.w3.org/Consortium/technology). 


Conclusion :

Ce tour d'horizon a permis de mettre en valeur les différents maillages entre les "organismes" gérant l'Internet. On remarque par ailleurs une forte présence américaine dans tous les domaines clés, présence que certains états ou groupement d'états souhaiteraient voir diminuer.

Pour plus d'information :